Témoignages - Force du concept Branchet: Défense et Prévention

Dr Olivier GIRARD - Anesthésiste Réanimateur:

 

Dr Renaud YVER - Chirurgien viscéral et digestif (38)


Dr Alain GARY-BOBO - Chirurgien plasticien (34)

"Assuré par le Cabinet Branchet et en un temps auxiliaire de justice près la cour d'appel de Montpellier, j'ai pu connaitre et apprécier la logistique et les hommes et femmes au service du praticien en difficulté.
- D'abord au cours de réunions expertales que j'avais à diriger où j'ai pu constater le niveau d'assistance, tant dans la diligence que dans la qualité des éléments de dossier transmis aux experts, ce qui n'est pas sans importance pour le bon déroulement des procédures. Il en est de même pour les confrères de recours par leurs qualités et leur connaissance des dossiers sans parler des avocats et avocates mandatés : tous ont toujours été remarquables dans leurs interventions et leur évidente volonté de conciliation chaque fois que possible ; ceci n'est pas le lot commun ...
- Ensuite dans une mise en cause à mon encontre, à la fois en juridiction civile et ordinale (pas si fréquent ...). J'ai pu alors, de l'autre côté, bénéficier d'une remarquable technicité (préparation des dossiers et assistance aux procédures) mais aussi d'une grande humanité dans les contacts, ce qui est assez important dans ce genre de situation : présence et soutien psychologique permettent vraiment de vivre beaucoup mieux ces épisodes toujours très stressants.
Je ne puis par conséquent, qu'encourager ces équipes à persévérer dans cette véritable "assistance à chirurgien en danger".

Octobre 2012

 

Docteur Jean-François FONTAINE - Chirurgien généraliste

"Je suis assuré par le Cabinet Branchet depuis de très nombreuses années et je ne peux que m'en féliciter. Je pense qu'il doit être difficile, au cours de sa carrière, de ne pas voir sa responsabilité recherchée. En trente années d'exercice, ceci m'est arrivé quatre fois. A quatre reprises, j'ai pu apprécier le professionnalisme du Cabinet. L'écoute est immédiate, la prise en charge totale, le suivi sans faille. Les conseils sont précieux. Ils évitent d'aggraver la situation dans le présent et sont très utiles pour le futur. L'assistance pendant l'expertise, par un collègue aguerri, dédramatise l'évènement. Quand il s'agit manifestement d'une demande d'indemnisation, un dialogue s'installe avec la partie adverse et permet de donner le temps à une bonne transaction. Grâce à cette aide, par deux fois j'ai été mis hors de cause. Par deux fois, la demande de réparation formulée par la partie adverse a été finalement limitée. Que demander de plus à une assurance professionnelle ?"

Octobre 2012

 

Docteur Jean-Claude BERTRAND - Chirurgien viscéral (06)

"Les mises en causes judiciaires sont des moments presque inévitables dans la vie d'un chirurgien. Ils sont souvent pénibles (car chronophages) quand ils ne sont pas déstabilisants, et ce, quel qu'en soit le point de départ.
Dans ces occasions, le soutien de l'assureur et/ou de son conseil, qu'il soit chirurgien ou avocat, parait essentiel.
J'ai bénéficié, à plusieurs occasions, du système de défense du Cabinet Branchet qui s'est toujours - sans un manque - révélé profitable, sous la réserve de participer à la stratégie de défense de son propre dossier (notamment par une déclaration circonstanciée des faits). Grâce aux échanges avec le confrère chargé de l'assistance, lui-même chirurgien, et l'accompagnement de l'avocat désigné, j'ai toujours été mis hors de cause.
Indépendamment de ce résultat, plusieurs affaires m'ont personnellement conduit à transformer un moment d'épreuve en une expérience finalement enrichissante, tant l'accompagnement proposé par le Cabinet Branchet a su faire preuve de professionnalisme et de cordialité."

Octobre 2012

 

Pr Pascal BONNIER, Institut de Chirurgie et d’Oncologie Gynécologique et Mammaire
 - Hôpital Privé Beauregard (13)

"Il n'y aura plus de carrière de médecin, ni une année de chirurgien, sans plainte(s) de patients.
Parce que la Société et les politiques ont décidé qu'il s'agissait là d'un bon ressort pour la défense des uns – quelques patients -.
Sans en avoir évalué les effets délétères majeurs sur les autres – les médecins -.  
Et les immanquables retombées désastreuses sur tous – la médecine et l'ensemble des patients -.

Alors un matin, vous recevez une opaque lettre du tribunal de Lyon, ou un incompréhensible document de la CRCI de Marseille. Incompréhensible, mais vous sentez bien que l'accusé, c'est vous. Important mal-être. Vous qui donnez votre vie à vos patients, sans jamais compter. Au détriment de votre propre vie. Vous qui n'avez jamais commis aucune faute. Comment cela se pourrait, avec tant de minutie, de rigueur, de précautions, de réflexions, de compétence, d'informations données ?

Un autre matin, puis un autre encore, vous recevrez d'autres courriers. Souvent entre Noël et le jour de l'An. Le malaise reste toujours conséquent, proportionnel à l'injustice de telles plaintes. On ne peut s'habituer à l'iniquité.

Le réflexe est : allô, le service juridique ? Le conseiller est immédiatement disponible, comme à chaque fois. Tout de suite rassurant, prenant d'abord la mesure de vos craintes, puis celle du dossier. Il en prend possession, s'en imprègne, le gère, en dirige l'évolution. Et vous oriente dans votre nécessaire travail personnel de réflexion, en vous aidant le plus possible. Et rapidement un collègue médecin, expert juridique lui, vous apporte sa contribution. Et rapidement, un avocat spécialisé dans la défense des médecins se met aussi à vos côtés. Puis tout au long du parcours, jusqu'à l'expertise et enfin la dernière séance de la CRCI.

Le patient n'a eu qu'à appuyer sur le bouton rouge de la plainte ; rien d'autre. Vous avez travaillé, un peu, à parfaire votre dossier. L'avocat et le service juridique ont repris les choses, les ont travaillées, les ont présentées.
Puis vous informe en retour : le patient est débouté, sa plainte est illégitime. Comme à chaque fois.

La haute performance de votre service juridique est indispensable au maintien de la sérénité nécessaire à notre très difficile profession de chirurgien. Mais aussi l'humanisme de ce service."

Octobre 2012

 

Dr Bruno COULIBEUF , Médecin Anesthésiste Réanimateur (83)

"Installé en secteur privé , je suis depuis plus de 15 ans assuré en RCP auprès du Cabinet Branchet , et ne peut que m'en réjouir !

En effet , suite à une vilaine histoire de CIVD post césarienne , j'ai effectué une commande de PSL , afin d'aider mon Confrère en charge de cette césarienne.

Malheureusement , et ce malgré nos efforts , la patiente est décédée. La famille a déposé plainte et une enquête a été effectuée.

Sans être en charge directement de cette patiente , mon nom aparaissait  sur divers documents.  J'ai tout d'abord été entendu comme simple témoin puis,  après instruction, convoqué chez le Juge d'instruction et finalement mis en examen.

Pendant les 10 années qui ont suivi, je n'ai pu que constater l'efficacité du "système Branchet" , tant de la part des experts médicaux (assistants conseil), que de celle de l'avocat en charge de mon dossier.

J'ai assisté à la mise en route d'une mécanique parfaitement rodée à ce genre de situation, faisant preuve d'un professionnalisme remarquable.

Quant à l'avocat chargé d'assurer ma défense, il m'a sans cesse rassuré et réconforté : quand je le questionnais, la veille du procès sur l'issue de celui-ci , il m'a répondu spontanément : "Pour vous , je ne vois pas d'autre possibilité que l'acquittement !

Le jour du procès, enfin, il a dévoilé tout son "Art" lors de sa plaidoirie.  Un ami avocat , présent dans la salle, m'a dit : "Avec une telle défense , je ne vois pas comment tu pourrais être accusé de quoi que ce soit !"

Cette affaire a duré 10 ans et aujourd'hui encore,  je me félicite d'avoir choisi le Cabinet Branchet, et par là même,  toute son équipe, comme assureur.

Octobre 2012

Dr Patrick PERICHAUD - Chirurgien plasticien (83)

Installé en milieu privé depuis 1998, ancien Chef de Service de l'Hôpital Sainte Anne à Toulon (Service de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique), j'ai souscrit en toute confiance, compte tenu de sa réputation et de son ancienneté (c'est le groupe qui assure le plus grand nombre d'entre nous), mon contrat de RCP auprès du Cabinet BRANCHET.

Au cours de ces années, j'ai été amené à apprécier ses qualités de disponibilités, compétences et hyper spécialisations (assistants-conseils de la même spécialité que le praticien mis en cause, avocats spécialisés dans le médical et équipe de juristes entièrement dédiés) face à des affaires de plus en plus complexes et litigieuses.

De plus l'ASSPRO (association de prévention du risque opératoire) nous propose des journées pour nous sensibiliser à ce type de nouveaux risques, des stages de gestion du stress…

Je ne peux que conseiller ce cabinet à des jeunes praticiens en ces temps difficiles où les relations médecin / patient peuvent vite devenir conflictuelles.

Octobre 2012

 

Dr Khalid ZABAK - Chirurgie gynécologique et carcinologique

Savoir être chirurgien est l'histoire d'une vie.
Une vie pendant laquelle le jeune carabin motivé subit des transformations évolutives vers ce qui fera de lui un chirurgien. Assimiler des connaissances médicales interminables, maitriser une technicité chirurgicale pointue, supporter une charge de travail massive, endosser une responsabilité lourde de conséquence dès sa première garde d'Interne, laisser de côté sa vie personnelle, sacrifier sa jeunesse éphémère.
Seule une vocation forte et une volonté d'aider son prochain seraient capables d'aider ce praticien « perpétuellement en formation » à garder sa foi.
Les mutations achevées, ce chirurgien artiste devient un Sage qui se nourrie continuellement des expériences de la vie mais surtout de la satisfaction et parfois de l'émerveillement de ses patients, de la société.
Soudain, vient l'accident imprévisible.
Suffoquant, le chirurgien prodige n'est pas formé à affronter l'imparfait, l'échec, l'à-peu-près, l'aléa, l'erreur médicale.
La grande solitude l'enveloppe et l'isole.

Etant chirurgien, j'ai vécu tout cela.

Etant assuré chez Branchet, j'ai pu mesurer l'intérêt d'être entouré par une équipe médico-juridique efficace et capable de me sortir de mon isolement. L'avocat du Cabinet parisien qui a été nommé pour m'accompagner, spécialisé en droit médical, est le partenaire nécessaire recherché par tout chirurgien qui se retrouverait dans ma situation. Le soutien de cette équipe médico-juridique apporte la compétence souhaitée, dans le respect de notre parcours et de notre responsabilité.

Désormais, j'ai les moyens d'exercer mon Art en toute sérénité.

Novembre 2012