Le pôle chirurgie plastique et esthétique

Pour les praticiens spécialisés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, on compte en moyenne une mise en cause tous les 2 ans et 5 mois. ( Voir la cartographie des risques opératoires en chirurgie plastique et esthétique)

Face à ces situations complexes, nos assurés bénéficient de l'expertise de nos juristes, de nos avocats partenaires et de notre réseau d'assistants-conseils de leur spécialité.

 

  • Des professionnels expérimentés

 

Le pôle Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique est composé de 9 assistants-conseil répartis sur le territoire.

Le Docteur Jean-Pierre REYNAUD, chirurgien plasticien en est le chef de pôle.

 

  • Des professionnels expérimentés

 

Les assistants-conseil du pôle assurent en moyenne 180 missions d'expertise par an. 10% de ces missions concernent la chirurgie plastique reconstructrice, avec une nette prédominance de la chirurgie « oncoplastique » (reconstruction mammaire).
Le groupe des assistants-conseils du pôle, tous spécialistes en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, rassemble des spécialistes de divers horizons, chirurgiens de formation plastique générale et de formation maxillo-faciale.
L’infection nosocomiale prend une part importante dans le traitement de certains dossiers, qu’ils rentrent dans le cadre de la chirurgie plastique ou de la chirurgie esthétique. Votre assistant-conseil s’entoure alors de l’avis, et/ou de la présence à l’expertise, de son collègue infectiologue.
De la même façon, un problème identique se pose à propos de la part psychologique et/ou psychiatrique dans les indications de beaucoup d’interventions de chirurgie esthétique. L’appel à un assistant-conseil psychiatre est précieux pour aider à résoudre ces cas difficiles.

 

  • Un pôle d’assistants-conseil aux nombreux atouts

 

Le rôle des assistants-conseil du pôle est de partager leur expérience avec tous les assurés de leur discipline afin qu’ils en bénéficient :
> par la rédaction de « conduites à tenir opposables », concernant par exemple les antibiotiques et l’antibioprophylaxie, ou l’utilisation des AINS comme antalgiques sans couverture antibiotique, etc .. ;
> par des communications et publications de « complications exceptionnelles, imprévisibles et méconnues d’actes de chirurgie esthétique », comme par exemple une communication au Congrès National 2011 sur les perforations viscérales après liposuccion de la paroi abdominale.
> par des mises à jour concernant essentiellement la chirurgie esthétique, ces derniers temps, à la suite du scandale des Prothèses PIP.

Par exemple : création et suivi du Rapport de la « Mission d’information portant sur les dispositifs médicaux implantables et les interventions à visée esthétique »
> par la mise en route d’une banque de données bibliographiques sur les diverses problématiques rencontrées dans la traitement des dossiers de plaintes


  • Un travail collaboratif et efficace

 

Pour l’assistant-conseil, accompagner un confrère ne consiste pas seulement à mettre à disposition ses compétences cliniques et son savoir médical en permanence réactualisé, mais aussi à faire bénéficier l'assuré de sa connaissance des arcanes de l'expertise acquises au cours de plusieurs années de pratique.

 

  • Une assistance psychologique

 

Le rôle de l’assistant-conseil passe aussi par le réconfort moral indispensable pour affronter l'épreuve que constitue une mise en cause.
Sans attendre une mise en cause, vous pouvez joindre le médecin d'astreinte du cabinet à toute heure, toute l'année en cas d'urgence médico-légale.

 

  • Le système de défense

 

La stratégie de défense mise au point par le Cabinet Branchet, réside dans la coopération entre l'assistant-conseil et l'avocat qui se tiennent mutuellement informés de leur avis et affinent ensemble les arguments de défense à produire.
Le praticien mis en cause est toujours associé à l'élaboration de sa stratégie de défense. Rien n'est jamais décidé sans son accord .
La préparation se finalise lors de la réunion de briefing avant expertise où l'assuré échange avec son avocat et son assistant-conseil sur la conduite à tenir lors de l'accédit.
La présence de l'assuré à l'expertise est essentielle car il est le mieux placé pour répondre à d'éventuelles questions de l'expert ou du patient lors de l'accédit.

 

  • Prévention

 

En souscrivant votre Responsabilité Civile Professionnelle, vous bénéficiez des journées de prévention généralistes développées par ASSPRO, de journées dédiées à votre spécialité (ASSPRO PLASTIE) et de guides pratiques développés par ASSPRO Scientifique.
Déjà assuré ? Retrouvez les fiches d'information téléchargeable en pdf directement sur le site d'ASSPRO Scientifique et le calendrier des prochaines journées ASSPRO. Inscrivez-vous directement depuis le site ASSPRO.

 

  • L'accréditation des chirurgiens plasticiens

 

Le Cabinet met tout en œuvre pour faciliter vos démarches d'accréditation, qu'il soutient car elle contribue à réduire significativement le risque.
Téléchargez directement l'attestation d'assurance à transmettre à votre CPAM depuis votre espace client ou contactez notre collaboratrice référente en appelant le service clients.


Organisme Accréditeur (OA) et partenaire du Cabinet Branchet : PlastiRisq

En savoir plus sur l'accréditation

 

  • Tarifs

 

Le Cabinet Branchet a toujours pour objectif de proposer aux praticiens le tarif le plus en adéquation avec le risque de la spécialité et les contraintes assurantielles.


Un tarif exceptionnel et dégressif sur 3 ans, est proposé aux jeunes praticiens ou pour toute 1ère installation en libéral : - 50 % la première année, - 40 % la 2è, - 30 % la 3è année, - 20 % la quatrième année, - 10 % la cinquième année. Cliquez ici pour en savoir plus sur l'offre "Jeunes praticiens, statutaires et hospitaliers".

Nouveau : Découvrez notre nouvelle Garantie Reprise, destinée à couvrir vos reprises chirurgicales, pour limiter le nombre de réclamations et éviter un contentieux.

Pour télécharger le document d'information, cliquez ici.