L'INDISPENSABLE
NEWSLETTER
DES PRATICIENS
BIEN ASSURÉS
N°3
08 FEVRIER 2017
ANTOINE WATRELOT,
CHIRURGIEN GYNÉCOLOGUE
COELIOSCOPISTE EXERÇANT
EN CLINIQUE À LYON, PRÉSIDENT
D’ASSPRO ET DE FONDAPRO.
Pourquoi avoir choisi la présidence d’Asspro,
l’exercice médical ne vous suffisait pas ?
C’est au hasard des rencontres que je me suis
intéressé de plus près aux questions de justice
dans nos métiers. Cela m’a passionné ! Quand on
m’a proposé de reprendre le flambeau, j’ai saisi
l’opportunité. En développant les formations, je
voulais transmettre mon expérience. C’était un
challenge. J’ai beaucoup appris… et j’apprends encore !
Parlons des formations Asspro.
Quelles sont les plus prisées ?

Il y en a tellement ! Je dirais qu’elles ont toutes leur
valeur ajoutée. Tout dépend des besoins du médecin.
Mais certaines sont transversales comme par exemple
la formation praticien-patient qui aborde notamment
les règles du consentement éclairé et le recueil
de l’information opératoire. La formation la plus
demandée est le MTT (Medical Team Training)
qui sensibilise au travail d’équipe, à une meilleure
communication avant et pendant une intervention,
car au bloc le chirurgien n’est pas tout seul. Nous
faisons appel à des pilotes de ligne qui animent
des sessions adaptées des cours de pilotage pourla médecine. Il y a aussi la formation sur l'infectiologie qui concerne toutes les spécialités du plateau technique. D'une manière générale, les retours sont positifs et surtout les résultats mesurables : 20% de sinistralité en moins.

 

Les nouveaux enjeux des formations ?

Nous souhaitons réhabiliter le dialogue entre praticiens et patients.
Dans cette optique, nous avons lancé en novembre Fondapro. Sous l'égide de la Fondation de France, cette fondation constitue une nouvelle approche du patient, dédiée à sa sécurité à travers différentes actions et temps de réflexion. Par exemple, nous avons créé l'application Chirurgie mode d'emploi qui intègre les 10 points importants à considérer avant une intervention chirurgicale. Elle a pour ambition d'apporter des informations et des réponses concrètes aux multiples questionnements des patients en pré ou post-opératoire. Nous sommes partis du simple constat que les rapports praticiens-patients se sont considérablement transformés. Avec l'explosion d'internet, le patient arrive mieux informé que nous sur ses symptômes. Mais cela reste un savoir livresque. C'est un peu le syndrome de l'étudiant de 2e année de médecine qui pense connaître toutes les pathologies mais appliquer ses connaissances à un cas pratique, c'est une autre affaire. Il faut garder une certaine distanciation nécessaire pour qualifier des symptômes. Notre objectif est de redonner son rôle à chacun avec ses droits et ses devoirs pour améliorer la relation praticien-patient et éviter ainsi certains sinistres qui ne sont pas justifiés. Les complications sont inévitables, à nous de faire en sorte qu'elles ne soient pas fautives et cela passe aussi par de l'information et de la formation.


BRANCHET DANS VOTRE VILLE
Tournée de l'Asspro Truck
BORDEAUX LE 08/02
PERIGUEUX LE 15/02
BRIVE LA GAILLARDE LE 16/02
De dates
AGENDA
À ne pas manquer
- 12e CONGRÈS DE L’ECCO BARCELONE > DU 15 AU 18 FÉVRIER 2017
Newsletter proposée par Branchet www.cabinetbranchet.fr
Design LUCIOLE • février 2017