3 QUESTIONS A...
Philippe Auzimour, directeur général du Cabinet Branchet


1/ 25 ans, c'est une date charnière, que faut-il retenir de ce quart de siècle ?

Depuis sa création, le cabinet Branchet a réussi contre vents et marées à tenir ses promesses : défendre les médecins sans compromis avec l'assurance des établissements, avec la même détermination à garantir leur indépendance. Avec la création d'Asspro en 1997, Branchet a été le premier à investir dans la prévention et la formation des médecins. Aujourd'hui, nous sommes les premiers à enregistrer une stabilité dans la fréquence des mises en cause atteignant les 30,8%, soit un sinistre tous les 3 ans et 3 mois. Ces résultats sont significatifs dans notre portefeuille, alors que la tendance est inversée chez nos concurrents. En 2022, notre objectif est d'atteindre un sinistre tous les 4 ans donc le meilleur reste à venir pour les praticiens et leurs patients.

 

2/25 ans, c'est le temps nécessaire pour rajeunir sa cible ?

Si notre discours n'a pas changé, nous avons cependant effectué un travail de communication notamment digital davantage tourné vers les praticiens qui s'installent. Ce n'est pas une période simple, les jeunes ont besoin d'être rassurés et écoutés. Ils sont très sensibles aux risques et aux aspects réglementaires. Aujourd'hui, nous comptons 1500 jeunes praticiens parmi nos clients. Pour répondre à leurs attentes, nous avons créé la RCP du bloc opératoire, revu nos campagnes publicitaires, nous sommes allés à la rencontre des différents collèges des spécialités et signé des partenariats. L'année dernière, il y a eu les lancements d'Asspro Jeunes et de l'application BranchetVous.

 

3/ Que peut-on vous souhaiter pour 2018 ?

En 2018, je souhaite poursuivre notre politique et l'élargir à tous les praticiens qui veulent bénéficier d'une offre premium en matière de RCP et de services associés. Certes, notre offre peut paraître onéreuse, nous en avons conscience, mais nous garantissons un système de prévention et de défense hautement qualitatif. Nos meilleurs ambassadeurs pour en parler sont toujours les médecins qui se sont engagés dans notre démarche de prévention, ont vécu un ou des sinistres dans leur carrière et qui ont donc pu vérifier notre professionnalisme.

Excellente année à tous !