Check list

 

L'INDISPENSABLE NEWSLETTER DES PRATICIENS BIEN ASSURÉS

 

N°16

 

6 SEPTEMBRE 2017
ZOOM SUR...

 

La fin du chirurgien "loup solitaire"
Tout commence il y a un an quand Branchet réalise une enquête nationale sur un échantillon de 900 praticiens ayant au moins 10 ans d'installation. L'objectif ? Comprendre comment les chir' et anesthésistes voient leur profession. Le cabinet s'est d'abord rendu compte que les praticiens n'avaient pas la même relation au risque que leurs aînés. Exit le chirurgien égocentrique, ce loup solitaire qui règne sur son bloc et ne pouvant jamais être en faute.

Les jeunes ont aujourd'hui une relation au risque plus responsable, plus analytique et plus solidaire. Ils sont parfaitement conscients qu'ils peuvent être confrontés à un litige. Fort de ce constat, ASSPRO a décidé de créer ASSPRO JEUNES qui donne des outils d'analyse, de gestion du risque et organise des formations. Parmi les nouveautés dans ce secteur, le serious game qui s'ajoute à la simulation avec le mannequin haute fidélité et dans un avenir proche, on proposera des formations en réalité augmentée.
BRANCHET DANS VOTRE VILLE
Sortez vos agendas, le truck Branchet fait sa rentrée à :
+ de dates

Faites venir le camion dans votre clinique

BREAKING NEWS
Besoin d'une formation en ligne, de documents sur l'assurance, la retraite et toutes les démarches administratives pour votre installation ?

Découvrez l'appli mobile BranchetVous. Une solution digitale gratuite, pratique et ludique disponible sur Apple Store et Play Store. Saisissez votre numéro d'adhérent et votre mot de passe habituel.
CABINET BRANCHET
35, avenue du Granier 38240 MEYLAN
T +33 (0)4 76 18 13 00 - F +33 (0)4 76 18 13 08
contact@cabinetbranchet.fr
www.cabinetbranchet.fr
SAS au capital de 38 000 € - RCS Grenoble 443 093 364 - ORIAS 07 029 059 - www.orias.fr
Asspro
Asspro conseil
Asspro Scientifique

Branchet et les jeunes médecins

ZOOM SUR... BRANCHET ET LES JEUNES MÉDECINS Les Millenials (ensemble des personnes nées entre 1980 et 2000) veulent être pris au sérieux et ils ont raison. Ce n'est pas qu'ils rejettent en bloc la chirurgie « à la papa » mais ces jeunes trentenaires ont aussi leur vision de l'exercice et[..]

Lire la suite...